Art House a acquis sur scénario le prochain long métrage du cinéaste japonais, autour duquel il a bâti une “opération d’envergure” reposant sur la sortie d’un film – inédit ou non – du réalisateur chaque mercredi d’été.

Après avoir accompagné en salle L’infirmière en 2020, Art House Films s’est engagé sur le nouveau long métrage de Koji Fukada, Love Life, acquis sur scénario auprès de son producteur français, Comme des Cinémas. Récemment soutenu par l’Aide aux cinémas du monde, le film “raconte avec une infinie délicatesse comment un couple doit faire face à une tragédie en composant avec leurs familles respectives, dont un ex-mari qui refait surface”, indique Eric Le Bot, dirigeant d’Art House Films, qui a également distribué Harmonium de Koji Fukada en 2017 via Version Originale/Condor. Le tournage de Love life se déroulera en septembre, au Japon.

Parallèlement, et “afin de faire découvrir à un large public la richesse et la diversité de ses réalisations”, le distributeur a décidé de bâtir “une opération d’envergure” autour du travail de Koji Fukada, baptisée “l’été Fukada”. Le principe : “la sortie d’un film de Koji Fukada chaque mercredi d’été, jusqu’en août 2021, avec un soutien média massif”, résume Eric Le Bot. Cette opération démarrera le 30 juin avec le lancement du drame romantique Suis-moi, je te fuis, premier volet du diptyque cannois Suis-moi, je te fuis/Fuis-moi, je te suis (photo), dont le second volet est calé au 7 juillet. Soit l’histoire d’un jeune homme travaillant dans une entreprise de feux d’artifices qui sauve une jeune femme mystérieuse d’un accident sur un passage à niveau, laquelle va alors bouleverser sa vie.

Cette opération sera également ponctuée par la sortie, le 21 juillet, d’Hospitalité, une comédie datant de 2010 inédite dans les salles françaises. Le réalisateur y suit, dans une bourgade japonaise, la famille Kobayashi, qui vit paisiblement de l’imprimerie. Quand un vieil ami de la famille réapparaît, aucun ne réalise à quel point il est en train de s’immiscer progressivement dans leur vie… jusqu’à prendre leur place. Suivra, le 4 août, Le soupir des vagues. La romance fantastique y suit Sachiko, une jeune femme en quête de ses racines qui rend visite à sa famille japonaise installée à Sumatra. Tout le monde ici essaie de se reconstruire après le tsunami qui a ravagé l’île il y a dix ans. A son arrivée, Sachiko apprend qu’un homme mystérieux a été retrouvé sur la plage, vivant. Le village est à la fois inquiet et fasciné par le comportement de cet étranger rejeté par les vagues. Sachiko, elle, semble le comprendre.

En outre, sont également prévues des ressorties d’Au-revoir l’été, “chronique” sortie en salle en 2014 sous la bannière de Survivance, Sayonara, film d’anticipation distribué sur les écrans français par Survivance en 2017, et L’infirmière, thriller dramatique auteur d’une jolie carrière cet été (76 500 entrées), entre autres.

Via Le Film Français

Articles récents

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *